Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 08:44


" Dame Pauvreté
 à Notre-Dame du Refuge"

Ce poème rappelle la place de Marie
dans la vie du Père Cestac. Il évoque
le moment inoubliable, où au Sanctuaire
de Buglose, le Père reçoit de Marie cette
Parole:" Ne me demande que mon esprit"
La conclusion redit à sa manière cette
résolution du Père:" Quand la misère
se fera sentir, nous partagerons de bon
coeur avec les pauvres"(lettre,1856)


 
    Saint Bernard avait dit, parole absolu :
"De Maria nunquam..." non, de Marie jamais
Nos pensées, nos louanges ne sauront exprimer
Sa beauté, son pouvoir, ses uniques vertus.

Louis-Edouard fut guéri dans sa plus tendre enfance
D'un mal très mystérieux et que nul médecin
Ni même les grands soins d'un père chirurgien
N'avaient pu juguler malgré leur grande science.

Il retrouva santé, joie de vivre et entrain,
Par d'ardentes prières à la Vierge Marie.
Dès lors, il eut recours durant toute sa vie
A sa Mère du ciel pour servir son prochain...

Chaque fois qu'il écrit un avis, une lettre
A sa Congrégation, il mentionne toujours
La " bonne sainte Mère" qui veille nuit et jour
Sur la communauté sans lits et sans fenêtre...

Mais le plus grand moment, le plus impressionnant
De ce secret marial, c'est lorsque Louis-Edouard
Se rendit à Buglose, tout priant, tout hagard,
Pour demander au ciel une somme d'argent.

Ses chapelets en main et marchant dans le sable,
Portant la conviction que sa Mère du Ciel
Lui obtiendrait la grâce du montant subtantiel,
Cinquante mille francs, somme considérable...

C'était précisément pour une fondation,
Pour les filles perdues et les gueux les plus pauvres,
Il fallait à tout prix que quelque argent les sauve,
Et Marie donnerait bonne bénédiction!

C'est ici le sublime, Elle dit au "Bon Père"
Qu'elle ne donnerait rien, "seulement son esprit",
Et Louis-Edouard a de suite compris
La profondeur insigne de ce nouveau mystère...

Il eut révélation au plus profond de lui
Que son oeuvre "peineuse"était l'oeuvre immense
De la Vierge Marie par qui tout recommence
En nous donnant Jésus avec le Saint Esprit.

L'argent, certes il en faut, mais la Chose suprême
En matière humaine, avant l'idole d'or
Du Mammon capricieux, c'est de l'amour encore
Comme Dieu est Amour, comme Marie nous aime...

............................................

Et le plus grand miracle de " Dame Pauvreté",
C'est ramasser les miettes et de dresser la table
Quand quelqu'un va mourir d'une mort misérable
Et d'ouvrir sa cabane au mendiant rejeté...

 Maurice POMMIEZ

                            ce 4 juillet 2008
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article

commentaires