Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 16:25

« Je vous salue Marie... »

   à la manière de Brassens ou de Brel


 Revenues à la Foi, converties pour toujours,

Les « filles du trottoir » ont murmuré un jour :

Je vous salue, Marie...


Les sables et le vent par les nuits d' ouragan

Rendent aussi hommage, soumis mais en grondant

Je vous salue, Marie...


Et les champs et les fleurs, aux matins de printemps

Rayonnant de beauté, psalmodient tendrement

Je vous salue, Marie.


Et dans le cimetière aux coquillages blancs,

Le souffle de la brise a gémi doucement

Je vous salue , Marie.


Et les marins perdus dans le sombre océan,

Les bras tendus vers vous, tout mourant, tout criant

Je vous salue, Marie.


Quand le monde dort, le vieux cœur en vigile

D'une humble Bernardine médite l'Evangile

Je vous salue, Marie.


Liturgie du Dimanche ? Lectures de la Messe,

Grandes orgues d'orage la magnifient sans cesse...

Je vous salue, Marie.


Les dunes sablonneuses et les neuf Chœurs des Anges,

Le chant du rossignol, célèbrent sa louange

Je vous salue, Marie.


Quelque part dans le ciel, fidèle à sa prière,

Le « Bon Père » Cestac salue sa »Bonne Mère »

Je vous salue, Marie.


Et le Seigneur Lui-même, penché sur l'infini

Profère de son Verbe vers son enfant Chérie :

Je te salue, Marie.


                    Maurice POMMIEZ



Partager cet article

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article

commentaires