Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 09:25

2009.03.30gd-0099.jpg 2009.03.30gd-0099.jpg

Madeleine B. a magnifiquement illustré :

ces mots de l'Evêque de Bayonne, en 1897 :

Elise est « le chef d'œuvre du Père Cestac.

Le frère s'est appliqué à ciseler l'âme

de sa sœur. »

Quelques échos de cette prestation :

- Le Père Cestac a veillé très tôt à former

                                                  Elise à la charité                                       

- Elle a 16 ans et vit avec ses parents ;

il lui conseille

«  L'obéissance ne suffit pas ...il faut y

ajouter la prévenance...aller au - devant

de ce qui peut faire plaisir... »

( 13 mai 1827)

- Elle a 20 ans et il l'encourage

«  Tu ne saurais croire le plaisir que

m'a causé le récit de tes visites chez

ces pauvres familles. Mon cœur est

consolé en voyant que tu aimes les

     pauvres . »                   ( 14 mars 1831)



 

Et sa vie entière, sa vie toute donnée,

Elise suivra les appels à la charité si

souvent répétés par le Bon Père.

  - Pleine de sollicitude pour les

orphelines dont elle est devenue la Mère :

«  Ah ! que mon cœur se dilate en pensant

à mes petites que je vais revoir (elle

s'est absentée). Pauvres enfants comme,

je les aime » (13 décembre 1848)

- Pour les têtes fortes ou un peu

folles du Grand Paradis, elle s'inquiète :

« Pauvre âme, comme le démon va la

balloter ! »  ( 14 février 1840)

« Ce qui me désole parfois, ce sont ces

malheureuses enfants qui ne sont pas

dans l'esprit de Dieu... » ( 20 sept 1847)


 

- A son tour elle éveille les enfants.

Après un tremblement de terre à la

Guadeloupe ; elle écrit au P.Cestac

«  Nos enfants ont réuni 10 F pour

les malheureux  de la Guadeloupe : je

vous les envoie. »

- Malgré sa santé déficiente elle visite les malades

«  Mercredi dernier, sans éprouver de

fatigue, j'allais chez la lépreuse... »

( 16 oct. 1846)


 
   Cette attention et ce service des petits et  des

malheureux ne peut se faire sans

un enracinement dans  la prière.   ( A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article

commentaires