Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 16:09

 

Pour le P. Cestac

    «  La prière, c'est l'élévation du cœur,

c'est la sainte union de l'âme avec

Dieu et avec Marie... » ( 26 fév 1862)

Il enseigne à sa jeune sœur, Elise .

   «  Tout bon chrétien ne manque jamais

d'offrir ( à Dieu) sa première et sa

dernière pensée. «  ( 22 juil.1828)

et un peu plus tard

     «  Tache de conserver aussi longtemps

que possible ce sentiment intérieur

de la présence de Dieu. »(1er déc 1828)

Les leçons du frère ont porté des fruits...

Ecoutons Elise :

          «  Elle est si bonne, cette Mère ! Puissé-je

ne la perdre jamais de vue ! C'est à quoi je

voudrais m'habituer : on est si bien avec Elle ! »

                                    ( 2 nov.1844)

«  Combien Elle est bonne !...Je n'ai qu'à

m' abandonner à Elle »

                                    (15 déc.1845)


Elise écrit au Père Cestac

          « Je ne puis en douter, c'est à vos prières

             que je dois ma conversion, ma vocation. »

                                      (1er janv.1845)

Malade, après une pénible crise, elle confie :

   « Je me suis réfugiée dans le cœur  de

      Marie ; je l'ai prise pour médecin, pour

       mon tout après Dieu. »  (18 mars 1848)


Le Père Cestac l'exhorte à une grande

confiance en Marie :

     «  Notre Mère si bonne vous regarde

         et veille sur vous. Comptez sur Elle ;

         la mesure de votre confiance sera

         la mesure de ses bontés. »


                 

A vivre ainsi sous le regard du Seigneur

et de Marie, on trouve la source de la

paix et de la joie.

                               ( à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article

commentaires