Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:09

Nous conservons les deux portraits,

de Louis-Edouard et d’Elise Cestac

qui étaient des cadres de famille.

Leur mère, devenue veuve se retira

à Notre Dame du Refuge en 1842

et y resta jusqu’à sa mort en 1855.

C’est d’elle que nous tenons ces

deux tableaux.

Nous avons déjà parlé du portrait

de Louis – Edouard (voir Iconographie

du Père Cestac (1)-Février 2007).

C’est vers 1828, qu’Elise, âgée de 17

ans, pose dans son beau costume

bleu au large col de dentelle.

Bras droit appuyé sur un meuble,

elle met bien en évidence ses bagues.

De la main gauche, elle tient un

livre et son pouce marque la page.

Son visage, aux traits réguliers, est

sérieux et son regard profond et

intelligent.

 elise1052pt-copie-1  mains-elise-pt

Elise-photo-pt 

C’ est bien là, la Bayonnaise du

XIX ème siècle « élégante   et aimable,

esprit ouvert et cœur compatissant,

dynamique et recherchée dans la

société. » ( cf »Elise, ma sœur », B ;

Marticoréna)

( à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article

commentaires