Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 09:03

Pour accompagner la Lumière et

la Paix de Noël, que nous

souhaitons à tous, voici un

poème de Sœur Marie des Neiges,

qui nous a quittés, il y a juste,

un mois.

Avec elle, redisons ces vers aux

parfums bibliques.

 

                  NOËL

La fille d’Israël va ce soir enfanter ;

Un frisson dans la nuit nous invite à la fête ;

La gloire du Seigneur s’ allume  sur nos têtes ;

Sous le ciel étoilé tout se met à chanter.

 

Le vieux boiteux d’hier comme un jeune cabri

Bondit sur les ravins dans le secret silence ;

A l’ombre des roseaux que le vent frais balance

Le pauvre fugitif  voit s’ouvrir un abri.

 

Un peuple méprisé, décimé par les deuils,

A retrouvé soudain le souffle des prophètes

Et toute la nation entoure ses poètes

Entonnant les refrains qu’on redit sur les seuils.

 

Au fond du noir cachot frémit le prisonnier,

Le son des tambourins résonne sur la place,

La stérile jadis voit les fils de sa race

Comme les verts bougeons d’un jardin printanier.

 

Les aveugles ont vu les merveilles de Dieu,

La langue des muets proclame ses largesses

Et le pauvre affamé partage ses richesses,

Du pays de la soif l’eau jaillit en tous lieux.

 

Tous élèvent leurs mains vers le Dieu de bonté,

Le vin nouveau s’écoule comme au temps des vendanges,

Tandis que dans les airs monte la voix des Anges :

« Paix sur terre aux hommes de bonne volonté. »

 

O Fille d’ Israël, tu vas donc enfanter ;

Parce que tu dis à Dieu le « oui » qui nous libère

Sur l’homme pardonné vient le baiser du Père,

Ce Fils, né de l’Esprit, que nous voulons chanter.

(1974)

crèche-blog

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Juliette M. 29/12/2010 00:07



Très beau poème, merci.


Repose en paix, tu nous manques.