Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:30

Où donc est passé le maïs de Notre-Dame du Refuge?
On dirait qu'un raz de marée a tout emporté, il ne
reste plus dans les champs que vingt centimètres
de tige de maïs.
Pourquoi avoir ensilé le maïs du Refuge?
cela ne s'est jamais fait. Oh, qu' il était beau ce maïs...
Un matin une grosse machine est arrivée,une ensileuse,
  qui a fait son travail...et du beau travail...

Mais, qu'est-ce que l'ensilage?
C'est du maïs broyé au champs.Toute la tige, les feuilles
et l'épi se retrouvent broyés dans un mixeur géant.

Ce maïs broyé est mis en tas, puis écrasé et tassé par
le tracteur qui roule dessus pour chasser l'air.
Le tas achevé est protégé par une grande bâche.
Après trois semaines de maturation le silo est
stabilisé et il peut alors être donné aux vaches.
C'est une nourriture très énergétique en complément
de la pâture.

Notre Dame du Refuge n'ayant plus de vaches cet ensilage
a traversé la frontière. En effet, depuis de nombreuses
années les agriculteurs Espagnols s'approvisionnent en
maïs dans la région, eux-même n'ayant pas assez de terres
 disponibles pour cette culture.

Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 06:19
Inondation à Notre - Dame du Refuge.

Vendredi 12 septembre dans la matinée, le ciel
s'est lourdement assombri, suivi d'une pluie
diluvienne, de grêle, de vent, spectacle pas très
réjouissant. Heureusement de temps en temps le
calme réapparaissait, la pluie cessait, mais pour repartir
de plus belle. Durant deux heures nous avons vécu un
peu dans la peur.....
Ces quelques photos vous donneront un petit aperçu
de l'inondation.


Les points les plus touchés ont été, en particulier
la buanderie, entièrement inondée,
il n'y avait pas assez de bras pour refouler l'eau
boueuse qui entrait de partout.


les alentours de Stella Maris, la rue des Sanssonnets,
le cimetière chez les Bernardines, les champs......



Nous avons ici eu une pensée pour toutes les
victimes des catastrophes naturelles, ici ou là,
à tous ceux qui ont tout perdu. Une pensée affectueuse
pour eux tous.
Repost 0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 06:54
Notre deuxième brocante 2008 s'est déroulée
dans une très bonne ambiance. Nous voudrions
par ces quelques photos vous en donner un petit
aperçu. La porte ne s'ouvre qu'à 9 h 30, comme
l'attente est longue. Encore 2 secondes et
l'ouverture se fait....

Qui arrivera le premier?  celui bien sûr qui
court le plus vite....
Que de belles choses, on ouvre grand les yeux
on s'en met plein la vue, et bientôt le sac
se remplit.


Et chacun repartira avec l'objet choisi
et peut-être demain, en trouverais-je un autre,
encore plus rare......









Repost 0
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 15:31
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Troisième épisode :3/9


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 10:34
" Les échos du Silence"

Une longue évocation biblique du silence
ouvre l'invitation à écouter au fond de soi
"les Paroles de silence"...
comme invitent aussi les Bernardines,
et leur cimetière de" sable et de coquilles"...

POEME 2

O longue,longue nuit du silence éternel
Avant la création du monde temporel,
Personne ne peut dire l'attente sidérale
Ni la nostalgie d'être de la première Etoile...

Mais il fut révélé dans la coulée du temps
Qu'au désert, sans nul bruit, Dieu comme un jeune amant
Parlerait à nos coeurs entre nuage et sable
Pour revivre avec Lui un amour ineffable.

C'est le Prophète Osée, grand inspiré de Dieu,
Qui fit l'apologie du monde silencieux
Où le salut s'opère sous l'action de la grâce
Comme un souffle léger de la très sainte Face...

Alors les Bernardines du "Père Cestac"
Repenties de la rue, de la boue, du cloaque,
Entrèrent à leur tour en grande pénitence
Dans la douce clarté du monde du silence.

Monde peuplé d'échos, de pans de symphonie,
Brise de Nazareth où la Vierge Marie
Rentrée en elle-même, entendit la nouvelle
De l'Ange du Seigneur, venu à tire-d'ailes...

Et la Mère de Dieu, doucement inclinée
Inspirera alors, toujours et à jamais,
Le coeur des pauvres filles retrouvant la quiétude
Du désert bienheureux et de la solitude...

Mais on n'entend non plus dans le terrain profond
Le chant vital et fort de la germination,
Où leurs mains laborieuses semèrent l'espérance
Des bons fruits et des fleurs mais sur fond de silence...

Et Jésus-Christ lui-même s'enfonçait au désert
Contempler le couchant, qui sait. Le rayon vert...
Et là, au bord des dunes en sa nature d'homme
Il tombait à genoux et murmurait les psaumes.

Dis, mon frère, ma soeur, de grâce, écoute-moi
Questionnant l' horizon, chacun au fond de soi.
Allons dans une allée sablonneuse,
Et puis marchons ensemble, moi heureux, toi heureuse...

Et si chante un oiseau ou gronde l'océan,
Ces musiques de Dieu, allons d'un pas plus lent,
Laissons brûler nos coeurs, retrouvons nos enfances,
C'est l'Esprit qui nous parle: Paroles de silence...

Si soudain se profile, frôlant les tamaris,
La silhouette blanche d'une âme repentie,
Ne la poursuivons pas si elle nous évite,
C'est une "pénitente" qui va et qui médite...
       ..........................
Bernardines d'Anglet, ô nos soeurs ignorées,
Dites-nous le"pourquoi",dites-nous le secret
De votre vie enfouie, de votre joie profonde,
Vous qui sauvez là-bas l'immensité du monde!
           .........................
Si vous venez un soir prier sur leurs tombeaux
D'extrême humilité, si simples mais si beaux
De sable et de coquilles, seul le bruit de la mer
Modulera pour vous sa puissante prière...

               Maurice POMMIEZ
                    ce mercredi 1er juillet 2008



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:09

C'est après une formation artistique,
de quelques mois, à Barcelone
que Graciela est arrivée à Notre-Dame.
Elle a appris diverses techniques de
restauration des oeuvres d'art.
Aussi nous lui avons confié quelques
"oeuvres"malmenées par le temps, comme
-les deux statues: ( N.Dame de Consolation,
St Joseph) de la tombe du Père Cestac
-la croix de la chambre St Louis
où est mort le Père Cestac.


Graciela a invité pour un week-end,
Nora, sa formatrice de Barcelone.
Elle a pu profiter de ses conseils et
apprécier ses encouragements.



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Activités communauté
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 00:00
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Deuxième épisode : (2/9)


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 16:35
Logement d'urgence
" Je commence à penser sérieusement aux          
vacances... mais vient ensuite cette pensée:
où les mettrons-nous? L' année dernière
c' était  dans des barriques que nous devions
vous mettre, cette année nous serons obligées
de dresser des tentes pavées de paille
et là nous vous mettrons en rangs
d' oignons. Et certes, vous n' y serez pas
trop mal; au moins punaises et puces
qui aiment les lieux chauds vous y
laisseraient tranquilles."

                                ( 19 juillet 1847 )
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 09:09
Le séjour de nos soeurs Indiennes s'achève.
Elles ont eu la joie de vivre un pélerinage
à Lourdes via Bétharram.


Depuis début juillet la communauté
a aussi accueilli une de nos soeurs
d'Amérique Latine, Graciela.
Nos trois invitées, Jancy,Jorency et
Graciela ont découvert, Bayonne à la
suite du Père Cestac.
Avec elles, nous avons imaginé la cité
des années 1830, enfermée derrière
ses remparts.
A la rue d'Espagne, autrefois" rue
Mayou" nous nous sommes arrêtées devant
le n°45 pour faire mémoire du lieu où
naquit Louis-Edouard.


Une longue visite du "Musée Basque",
les a initié à l'histoire et à la
culture locale.

Si nos soeurs Indiennes nous quittent,
Sr Graciela reste encore parmi nous.

Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 14:36
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Premier épisode :


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article