Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 08:44


" Dame Pauvreté
 à Notre-Dame du Refuge"

Ce poème rappelle la place de Marie
dans la vie du Père Cestac. Il évoque
le moment inoubliable, où au Sanctuaire
de Buglose, le Père reçoit de Marie cette
Parole:" Ne me demande que mon esprit"
La conclusion redit à sa manière cette
résolution du Père:" Quand la misère
se fera sentir, nous partagerons de bon
coeur avec les pauvres"(lettre,1856)


 
    Saint Bernard avait dit, parole absolu :
"De Maria nunquam..." non, de Marie jamais
Nos pensées, nos louanges ne sauront exprimer
Sa beauté, son pouvoir, ses uniques vertus.

Louis-Edouard fut guéri dans sa plus tendre enfance
D'un mal très mystérieux et que nul médecin
Ni même les grands soins d'un père chirurgien
N'avaient pu juguler malgré leur grande science.

Il retrouva santé, joie de vivre et entrain,
Par d'ardentes prières à la Vierge Marie.
Dès lors, il eut recours durant toute sa vie
A sa Mère du ciel pour servir son prochain...

Chaque fois qu'il écrit un avis, une lettre
A sa Congrégation, il mentionne toujours
La " bonne sainte Mère" qui veille nuit et jour
Sur la communauté sans lits et sans fenêtre...

Mais le plus grand moment, le plus impressionnant
De ce secret marial, c'est lorsque Louis-Edouard
Se rendit à Buglose, tout priant, tout hagard,
Pour demander au ciel une somme d'argent.

Ses chapelets en main et marchant dans le sable,
Portant la conviction que sa Mère du Ciel
Lui obtiendrait la grâce du montant subtantiel,
Cinquante mille francs, somme considérable...

C'était précisément pour une fondation,
Pour les filles perdues et les gueux les plus pauvres,
Il fallait à tout prix que quelque argent les sauve,
Et Marie donnerait bonne bénédiction!

C'est ici le sublime, Elle dit au "Bon Père"
Qu'elle ne donnerait rien, "seulement son esprit",
Et Louis-Edouard a de suite compris
La profondeur insigne de ce nouveau mystère...

Il eut révélation au plus profond de lui
Que son oeuvre "peineuse"était l'oeuvre immense
De la Vierge Marie par qui tout recommence
En nous donnant Jésus avec le Saint Esprit.

L'argent, certes il en faut, mais la Chose suprême
En matière humaine, avant l'idole d'or
Du Mammon capricieux, c'est de l'amour encore
Comme Dieu est Amour, comme Marie nous aime...

............................................

Et le plus grand miracle de " Dame Pauvreté",
C'est ramasser les miettes et de dresser la table
Quand quelqu'un va mourir d'une mort misérable
Et d'ouvrir sa cabane au mendiant rejeté...

 Maurice POMMIEZ

                            ce 4 juillet 2008
 
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 15:46
Le 24 septembre 2008
Soeur Andrée Grellé a fêté ses 100 ans
 à Saint Nicolas Lez Arras dans le Pas de Calais.
Entourée des membres de l'Association Accueil et Relais,
des soeurs Servantes de Marie de la région et de nombreux
amis, Soeur Andrée a célébré son anniversaire à la Maison de
 Retraite Saint Nicolas où elle réside depuis 2004.
La direction et le personnel de la Maison de Retraite
avait préparé avec soin et affection cette joyeuse étape
de la vie de Soeur Andrée.
Une messe d'action de grâce a été célébrée  suivie d'un vin
d'honneur pour tous les invités et d'un excellent repas
pour tous les Résidents et les proches de Sr Andrée.
Nous souhaitons à notre Soeur de vivre encore longtemps
au milieu des Résidents de la Maison de Retraite

 
Photo 1: Sr Andrée entourée de Sr Maria Jésus Supérieure Générale
              de la Congrégation des Servantes de Marie et de Sr Agnès
 doyenne des Résidents (105) ! ans.

Photo 2: Célébration Eucharistique présidée par le Père Mucherie
            aumônier de l' Etablissement et deux prêtres Résidents.



Photo 1: Accueil des invités par Madame Delambre directrice de
l' Etablissement.
 
Photo 2:  Sr Marie Andrée entourée de Madame Delambre, de Monsieur
            Rolin Président de l'Association Accueil et Relais qui gère
l' Etablissement, de Sr Maria Jésus et de Sr Lucie.




              Photo 1: Madame Cardon maire de St Nicolas Lez Arras.

Photo 2: Le Docteur Bourgois félicite sa patiente. 

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Fêtes au Refuge
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 15:34
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. 4ème épisode :


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 22:33
Fête chez les Bernardines

Qu'êtes-vous aller voir dans le désert?
Les amis et les admirateurs des Soeurs Bernardines
sont toujours nombreux et fidèles à cette fête de
St Bernard. Aussi cette fête a t-elle connu le même
enthousiasme et la même afflluence en ce 20 août.
La messe de 10 h a été célébrée au milieu d'un groupe
remplissant les deux nefs.
Le Révérend Père Moura, Bétharramite, présidait la
cérémonie, accompagné de deux aumôniers de Notre-Dame
du Refuge et du curé de Ste Croix.
Son homélie a mis en lumière la confiance de nos
fondateurs dans la divine Providence et la fidélité
à son inspiration.
Le temps, sans être glorieux, était clément,
permettant à ceux qui le désiraient, de pique-niquer
dans le petit jardin, à l'ombre des arbres.

L'après-midi fut consacré au caractère spécial de
silence, Vocation propre de l' Institut!
Une assistance très intéressée a suivi l'exposé de
Soeur Marie des Neiges, sur le silence, porteur de vie.

Plusieurs témoignages furent ensuite exprimés par des
personnes de l'extérieur, ayant éprouvé là, la paix et
la guérison intérieure, dans le climat spécial de silence
absolu du Monastère.
La cérémonie, simple et touchante, s'acheva dans la louange
spontanée de plusieurs personnes de diverses conditions et
dans la confiance en Dieu qui se révèle en ce lieu dans la
prière et le silence.





Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Saint Bernard
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:30

Où donc est passé le maïs de Notre-Dame du Refuge?
On dirait qu'un raz de marée a tout emporté, il ne
reste plus dans les champs que vingt centimètres
de tige de maïs.
Pourquoi avoir ensilé le maïs du Refuge?
cela ne s'est jamais fait. Oh, qu' il était beau ce maïs...
Un matin une grosse machine est arrivée,une ensileuse,
  qui a fait son travail...et du beau travail...

Mais, qu'est-ce que l'ensilage?
C'est du maïs broyé au champs.Toute la tige, les feuilles
et l'épi se retrouvent broyés dans un mixeur géant.

Ce maïs broyé est mis en tas, puis écrasé et tassé par
le tracteur qui roule dessus pour chasser l'air.
Le tas achevé est protégé par une grande bâche.
Après trois semaines de maturation le silo est
stabilisé et il peut alors être donné aux vaches.
C'est une nourriture très énergétique en complément
de la pâture.

Notre Dame du Refuge n'ayant plus de vaches cet ensilage
a traversé la frontière. En effet, depuis de nombreuses
années les agriculteurs Espagnols s'approvisionnent en
maïs dans la région, eux-même n'ayant pas assez de terres
 disponibles pour cette culture.

Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 06:19
Inondation à Notre - Dame du Refuge.

Vendredi 12 septembre dans la matinée, le ciel
s'est lourdement assombri, suivi d'une pluie
diluvienne, de grêle, de vent, spectacle pas très
réjouissant. Heureusement de temps en temps le
calme réapparaissait, la pluie cessait, mais pour repartir
de plus belle. Durant deux heures nous avons vécu un
peu dans la peur.....
Ces quelques photos vous donneront un petit aperçu
de l'inondation.


Les points les plus touchés ont été, en particulier
la buanderie, entièrement inondée,
il n'y avait pas assez de bras pour refouler l'eau
boueuse qui entrait de partout.


les alentours de Stella Maris, la rue des Sanssonnets,
le cimetière chez les Bernardines, les champs......



Nous avons ici eu une pensée pour toutes les
victimes des catastrophes naturelles, ici ou là,
à tous ceux qui ont tout perdu. Une pensée affectueuse
pour eux tous.
Repost 0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 06:54
Notre deuxième brocante 2008 s'est déroulée
dans une très bonne ambiance. Nous voudrions
par ces quelques photos vous en donner un petit
aperçu. La porte ne s'ouvre qu'à 9 h 30, comme
l'attente est longue. Encore 2 secondes et
l'ouverture se fait....

Qui arrivera le premier?  celui bien sûr qui
court le plus vite....
Que de belles choses, on ouvre grand les yeux
on s'en met plein la vue, et bientôt le sac
se remplit.


Et chacun repartira avec l'objet choisi
et peut-être demain, en trouverais-je un autre,
encore plus rare......









Repost 0
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 15:31
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Troisième épisode :3/9


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 10:34
" Les échos du Silence"

Une longue évocation biblique du silence
ouvre l'invitation à écouter au fond de soi
"les Paroles de silence"...
comme invitent aussi les Bernardines,
et leur cimetière de" sable et de coquilles"...

POEME 2

O longue,longue nuit du silence éternel
Avant la création du monde temporel,
Personne ne peut dire l'attente sidérale
Ni la nostalgie d'être de la première Etoile...

Mais il fut révélé dans la coulée du temps
Qu'au désert, sans nul bruit, Dieu comme un jeune amant
Parlerait à nos coeurs entre nuage et sable
Pour revivre avec Lui un amour ineffable.

C'est le Prophète Osée, grand inspiré de Dieu,
Qui fit l'apologie du monde silencieux
Où le salut s'opère sous l'action de la grâce
Comme un souffle léger de la très sainte Face...

Alors les Bernardines du "Père Cestac"
Repenties de la rue, de la boue, du cloaque,
Entrèrent à leur tour en grande pénitence
Dans la douce clarté du monde du silence.

Monde peuplé d'échos, de pans de symphonie,
Brise de Nazareth où la Vierge Marie
Rentrée en elle-même, entendit la nouvelle
De l'Ange du Seigneur, venu à tire-d'ailes...

Et la Mère de Dieu, doucement inclinée
Inspirera alors, toujours et à jamais,
Le coeur des pauvres filles retrouvant la quiétude
Du désert bienheureux et de la solitude...

Mais on n'entend non plus dans le terrain profond
Le chant vital et fort de la germination,
Où leurs mains laborieuses semèrent l'espérance
Des bons fruits et des fleurs mais sur fond de silence...

Et Jésus-Christ lui-même s'enfonçait au désert
Contempler le couchant, qui sait. Le rayon vert...
Et là, au bord des dunes en sa nature d'homme
Il tombait à genoux et murmurait les psaumes.

Dis, mon frère, ma soeur, de grâce, écoute-moi
Questionnant l' horizon, chacun au fond de soi.
Allons dans une allée sablonneuse,
Et puis marchons ensemble, moi heureux, toi heureuse...

Et si chante un oiseau ou gronde l'océan,
Ces musiques de Dieu, allons d'un pas plus lent,
Laissons brûler nos coeurs, retrouvons nos enfances,
C'est l'Esprit qui nous parle: Paroles de silence...

Si soudain se profile, frôlant les tamaris,
La silhouette blanche d'une âme repentie,
Ne la poursuivons pas si elle nous évite,
C'est une "pénitente" qui va et qui médite...
       ..........................
Bernardines d'Anglet, ô nos soeurs ignorées,
Dites-nous le"pourquoi",dites-nous le secret
De votre vie enfouie, de votre joie profonde,
Vous qui sauvez là-bas l'immensité du monde!
           .........................
Si vous venez un soir prier sur leurs tombeaux
D'extrême humilité, si simples mais si beaux
De sable et de coquilles, seul le bruit de la mer
Modulera pour vous sa puissante prière...

               Maurice POMMIEZ
                    ce mercredi 1er juillet 2008



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:09

C'est après une formation artistique,
de quelques mois, à Barcelone
que Graciela est arrivée à Notre-Dame.
Elle a appris diverses techniques de
restauration des oeuvres d'art.
Aussi nous lui avons confié quelques
"oeuvres"malmenées par le temps, comme
-les deux statues: ( N.Dame de Consolation,
St Joseph) de la tombe du Père Cestac
-la croix de la chambre St Louis
où est mort le Père Cestac.


Graciela a invité pour un week-end,
Nora, sa formatrice de Barcelone.
Elle a pu profiter de ses conseils et
apprécier ses encouragements.



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Activités communauté
commenter cet article