Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 15:31
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Troisième épisode :3/9


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 10:34
" Les échos du Silence"

Une longue évocation biblique du silence
ouvre l'invitation à écouter au fond de soi
"les Paroles de silence"...
comme invitent aussi les Bernardines,
et leur cimetière de" sable et de coquilles"...

POEME 2

O longue,longue nuit du silence éternel
Avant la création du monde temporel,
Personne ne peut dire l'attente sidérale
Ni la nostalgie d'être de la première Etoile...

Mais il fut révélé dans la coulée du temps
Qu'au désert, sans nul bruit, Dieu comme un jeune amant
Parlerait à nos coeurs entre nuage et sable
Pour revivre avec Lui un amour ineffable.

C'est le Prophète Osée, grand inspiré de Dieu,
Qui fit l'apologie du monde silencieux
Où le salut s'opère sous l'action de la grâce
Comme un souffle léger de la très sainte Face...

Alors les Bernardines du "Père Cestac"
Repenties de la rue, de la boue, du cloaque,
Entrèrent à leur tour en grande pénitence
Dans la douce clarté du monde du silence.

Monde peuplé d'échos, de pans de symphonie,
Brise de Nazareth où la Vierge Marie
Rentrée en elle-même, entendit la nouvelle
De l'Ange du Seigneur, venu à tire-d'ailes...

Et la Mère de Dieu, doucement inclinée
Inspirera alors, toujours et à jamais,
Le coeur des pauvres filles retrouvant la quiétude
Du désert bienheureux et de la solitude...

Mais on n'entend non plus dans le terrain profond
Le chant vital et fort de la germination,
Où leurs mains laborieuses semèrent l'espérance
Des bons fruits et des fleurs mais sur fond de silence...

Et Jésus-Christ lui-même s'enfonçait au désert
Contempler le couchant, qui sait. Le rayon vert...
Et là, au bord des dunes en sa nature d'homme
Il tombait à genoux et murmurait les psaumes.

Dis, mon frère, ma soeur, de grâce, écoute-moi
Questionnant l' horizon, chacun au fond de soi.
Allons dans une allée sablonneuse,
Et puis marchons ensemble, moi heureux, toi heureuse...

Et si chante un oiseau ou gronde l'océan,
Ces musiques de Dieu, allons d'un pas plus lent,
Laissons brûler nos coeurs, retrouvons nos enfances,
C'est l'Esprit qui nous parle: Paroles de silence...

Si soudain se profile, frôlant les tamaris,
La silhouette blanche d'une âme repentie,
Ne la poursuivons pas si elle nous évite,
C'est une "pénitente" qui va et qui médite...
       ..........................
Bernardines d'Anglet, ô nos soeurs ignorées,
Dites-nous le"pourquoi",dites-nous le secret
De votre vie enfouie, de votre joie profonde,
Vous qui sauvez là-bas l'immensité du monde!
           .........................
Si vous venez un soir prier sur leurs tombeaux
D'extrême humilité, si simples mais si beaux
De sable et de coquilles, seul le bruit de la mer
Modulera pour vous sa puissante prière...

               Maurice POMMIEZ
                    ce mercredi 1er juillet 2008



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:09

C'est après une formation artistique,
de quelques mois, à Barcelone
que Graciela est arrivée à Notre-Dame.
Elle a appris diverses techniques de
restauration des oeuvres d'art.
Aussi nous lui avons confié quelques
"oeuvres"malmenées par le temps, comme
-les deux statues: ( N.Dame de Consolation,
St Joseph) de la tombe du Père Cestac
-la croix de la chambre St Louis
où est mort le Père Cestac.


Graciela a invité pour un week-end,
Nora, sa formatrice de Barcelone.
Elle a pu profiter de ses conseils et
apprécier ses encouragements.



Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Activités communauté
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 00:00
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Deuxième épisode : (2/9)


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 16:35
Logement d'urgence
" Je commence à penser sérieusement aux          
vacances... mais vient ensuite cette pensée:
où les mettrons-nous? L' année dernière
c' était  dans des barriques que nous devions
vous mettre, cette année nous serons obligées
de dresser des tentes pavées de paille
et là nous vous mettrons en rangs
d' oignons. Et certes, vous n' y serez pas
trop mal; au moins punaises et puces
qui aiment les lieux chauds vous y
laisseraient tranquilles."

                                ( 19 juillet 1847 )
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 09:09
Le séjour de nos soeurs Indiennes s'achève.
Elles ont eu la joie de vivre un pélerinage
à Lourdes via Bétharram.


Depuis début juillet la communauté
a aussi accueilli une de nos soeurs
d'Amérique Latine, Graciela.
Nos trois invitées, Jancy,Jorency et
Graciela ont découvert, Bayonne à la
suite du Père Cestac.
Avec elles, nous avons imaginé la cité
des années 1830, enfermée derrière
ses remparts.
A la rue d'Espagne, autrefois" rue
Mayou" nous nous sommes arrêtées devant
le n°45 pour faire mémoire du lieu où
naquit Louis-Edouard.


Une longue visite du "Musée Basque",
les a initié à l'histoire et à la
culture locale.

Si nos soeurs Indiennes nous quittent,
Sr Graciela reste encore parmi nous.

Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 14:36
La vie du Père Louis-Edouard Cestac en bande dessinée. Premier épisode :


Suite au prochain épisode...
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 15:30
Présentation.

Monsieur le Chanoine Maurice POMMIEZ prêtre du Diocèse, Aumônier des Artistes,
artiste lui-même connaît bien le Père Cestac et Notre Dame du Refuge.
Cette connaissance lui a inspiré quelques compositions poétiques qu'il
nous a aimablement offertes. Nous souhaitons vous partager ces
poèmes si riches et si puissamment évocateurs.
Nous leur consacreront une série d'articles sous le titre "POESIE".


POESIE 1
   " A quand, Seigneur"

Deux parties dans ce poème au titre d'abord, enigmatique:
 - l'évocation de l'itinéraire du Père Cestac: de l'accueil des fillettes au "Hougassé"(1836),
à celui des jeunes prostituées au grenier du " Grand Paradis"(1837), de l'achat à Anglet
du domaine "Chateauneuf"(1838) à la fondation des "Servantes de Marie"(1842) à celle des
"Bernardines"(1851).
 - une prière à l'Eglise: qu'elle reconnaisse et proclame la "Nouvelle," Louis-Edouard déjà
"au firmament de Dieu"-
Et notre attente qui s'exprime: "A quand, Seigneur?"... Oui à quand cette Bonne Nouvelle?

" A quand, Seigneur?"
Descendu dans la rue, ce vicaire fougueux,
Ami par vocation des pauvres et des gueux,
Habité du tourment de leur pâle misère,
Consacra tout son temps à leur rendre une mère.

Il donnera un toit, un modeste "Hougassé",
Aux fillettes perdues et qu'il voyait "passer".
Et le "Grand Paradis", la maison accueillante
Au seuil toujours ouvert et aux mains bienfaisantes...

Le "chateauneuf " d' Anglet, refuge très marial,
Verra le Beau, le Bien lutter contre le mal...
"Servantes de Marie", c'est ainsi qu'on les nomme,
Ces Servantes de Dieu, ces Servantes des hommes!

Contagion de l'Amour, c' est Elise sa soeur,
Corps et âme donnés aux enfants du malheur
Et dont le coeur brûlant connaîtra le mystère
D' obéir à ce "maître" qui demeure son frère...

Le Père infatiguable rencontra dans sa vie
L' humanité variée: des bandits, des ravis,
D' Odieux calomniateurs, des mairies généreuses,
Des égoïsmes durs et des mains partageuses...

Lui-même observateur du sable et de la mer,
Des dunes infécondes et des terrains amers,
Mais aussi des semailles et du bienfait des arbres,
Fut un fin "connaisseur", un esprit admirable...

Il décela très vite des consciences bléssées,
Des repentirs profonds, des perversions lassées,
Des blessures cachées et des désespérances,
Des plaintes trop muettes, des nostalgies d' enfance.

C' est alors qu' il créa le choix pénitentiel
Des pauvres Bernardines qui retrouvaient le ciel
Au fond de leur silence et de leur solitude,
Leur dignité de femme, leur heureuse quiétude...

O mon Eglise aimée d' Anglet et de Bayonne,
Eglise universelle, sainte Eglise de Rome,
Ecoute nos prières, notre désir d' enfants,
Notre coeur trop caché, mais notre coeur confiant !

Mais oui, nous savons bien que la chanson des blés,
Que le beau pain doré pour nous tous attablés,
Est d' abord dans le temps une longue patience
De la germination dans sa lente croissance...

Mais nous savons aussi qu'après le rude effort
La Fontaine d' eau claire, le vin qui nous rend fort,
Apaisent notre soif, font éclater nos rires
Comme la voile au vent au départ des navires !

Au firmament de Dieu, le cher Père Cestac
Rejoindra-t-il enfin François et Jeanne d' Arc?
Eglise de nos temps, Eglise éternelle,
Nous te prions encore, annonce la Nouvelle !

Panathénées chrétienne, lumineux défilé,
Joignez à votre marche sous le ciel étoilé
Notre Cher Louis-Edouard auréolé de Gloire
Qui fait battre nos coeurs et peuple nos mémoires...

Maurice POMMIEZ
ce 12 juin 2008.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 11:27
20 Août 2008 au Monastère des Bernardines

11h    EUCHARISTIE
         présidée par le Père Jacky Moura.


12h15  PIQUE-NIQUE ( tiré du sac)
         dans les jardins de St Bernard.

15h    CAUSERIE
         " un silence porteur de vie"
             par Soeur Marie des Neiges

       Témoignages.

16h30   PRIERE

- Louange et Intercession.



Repost 0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 15:02

Fête de Notre Dame du Refuge

Comme chaque année, la fête a réuni

autour de la communauté, proches, amis,

ceux qui viennent à nos offices. Des vacanciers

sont venus aussi pour découvrir une

communauté, un havre de paix, des

lieux au service de l'enfant, des jeunes

et d'adultes en difficultés.

L' Eucharistie était présidée par M.

l' Abbé F. Gastambide qui, en cette

occasion a découvert l'aujourd'hui

de N.D.du Refuge. Les chorales d'Anglet

ont enrichi la célébration et aidé à

la prière. A la fin de l' Offertoire nos

sœurs missionnaires ont offert des fleurs

à la manière indienne.

A l' issue de la messe, un apéritif a rassemblé,

les invités et la communauté et s'est prolongé

par des grillades. En dépit du temps

maussade, la joie de la rencontre était sur

les visages accentuée par les accords du

jeune accordéoniste Patxi, élève du Lycée

Sainte-Anne.

L'après-midi, a teinte missionnaire,

a permis à tous, de connaître la

mission des Servantes de Marie, aujourd'hui

à la suite du Père Cestac. Un diaporama

a réjoui tous les participants.

Nous vous proposons de vous le faire

partager grâce à une série de séquences

photographiques.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Fêtes au Refuge
commenter cet article