Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 08:42

Nous conservons au Musée de N.D du Refuge,

une toile représentant le Père Cestac.

Datant d'octobre 1868, elle est l'oeuvre

d'Hélène Feillet.

Cette artiste, comtemporaine du P.Cestac, a vécu

à Bayonne à partir de 1834.

Un critique d'art écrit:

" L'oeuvre d'H.Feillet est abondante et variée...

Son art se caractérise par la rigueur et la vérité."

La pose du Père Cestac rappelle celle des photos antérieures.

Mais ici on le voit dans le cadre évocateur de

son oeuvre. Tout au bord des flots de l'océan,

sur le sable blond, les jeunes pins verdoient.

De sa main droite il nous indique

l'axe de sa vie:"Tout pour vous, ô ma Mère"

La statue de la Vierge Marie la montre Mère

avec l'Enfant et couronnée comme Souveraine.

Remarquons la barette  de la Légion d'Honneur,

qui rappelle que Napoléon III décerna au P.Cestac

cette décoration, en 1865.

A droite du tableau, observons un petit édifice

blanc à trois niches: la tombe d'Elise Cestac.

Au bas de la toile, environnant la soutane

du Père, roses et fleurs exubérantes, jaillissent

du sable brun... Victoire de la vie!...

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 08:35

 

Après le décès du Père Cestac, le 27 mars 1868,

la Communauté souhaite faire sculpter un buste de son Fondateur.

Elle s'adresse à M. A. Fraysse, sculpteur-décorateur à Biarritz.

Une lettre de son fils, E. Fraysse, du 4 mai 1937, témoigne

             " Lorsque Monsieur Cestac eut rendu le dernier soupir...

               on vint demander à mon père s'il se chargerait d'éxécuter

               en pierre ou en marbre le buste du décédé. Mon père

               ayant accepté, son premier soin fût de mouler le

               masque de celui dont il devait reproduire les traits..."

Nous conservons à Notre Dame du Refuge, ce masque mortuaire

en plâtre.

 

M.A. Fraysse exécuta ensuite le buste en marbre blanc.

Bientôt il trouvera place dans les jardins

de la Communauté.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 14:11

3 - A  Bayonne, par le photographe Emile Balossier, 33 rue du Gouvernement.

Nous ne possédons qu'une seule petite photo de 5,5 x 9 cm.

Nous ne pouvons dater ce portrait. Mais des photos d'époque,

conservées aux Archives de Notre-Dame du Refuge, montrent

qu'il y avait des photographes à Bayonne depuis au moins 1863.

 

La pose rappelle la photo prise à Madrid (voir 1ère partie)

On le voit de 3/4. Debout, le chapeau sous le bras gauche

avec la main pendante, il tient de sa main droite une

 croix placée sur un socle cannelé.

                     4 - Par un photographe anonyme, sans date.

                              Nous possédons 2 photos de 14x21 cm.

On le voit debout, de face, le chapeau sous le bras gauche.

La main droite sur une colonne cannelée s'appuie

sur le piédestal d'une statuette représentant la Vierge du Carmel.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 14:40

Le Père Cestac a été photographié au moins 4 fois, 

 vers la fin de sa vie.

1- A Madrid, par le photographe

Angel Alonso Martinez y hermano (Passage de Murga)

C'est la seule photo que l'on peut dater avec certitude.

Dans une lettre du 6 mai 1862, écrite de Madrid, nous lisons:

            " J'ai dû subir l'épreuve de la photographie.

              On m'a tiré très sérieux. Je me suis mis en prière...

              et dans cet état... je ne puis être que très sérieux.

              Mais qu'importe ce que je suis sur la photographie!

              Heureux si ce portrait pouvait plus tard me

              valoir quelques bonnes prières..."

                                                

On le voit de 3/4 avec des traits solides.   Il a 61 ans.

 

 

 Debout, chapeau sous le bras gauche avec la main pendante,

il tient de sa main droite une croix nue,

sur le socle d'une colonne  drapée.

          2 - A Paris, par le photographe

                                   Harmand, Faubourg St Antoine, 154.

       Ce portrait date peut-être de 1867.

               Car au verso de la photo on lit:

             " photographe des portraits d'entrées à l'exposition de 1867"

 D' autre part le P. Cestac voyageant de l'Ain vers le Pas-de-Calais,

s'arrête à Paris d'où il écrit une lettre le 30 juin 1867.

 

 On le voit de face, le visage vieilli, les cheveux un peu ebouriffés.

Debout, le chapeau sous le bras gauche que la main retient;

l'avant-bras droit s'appuie sur un socle cannelé,

surmonté d'une croix avec crucifix.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 11:34

L'image la plus ancienne du Père Louis-Edouard Cestac est un portrait

sur toile. Ce tableau comme celui de sa soeur Elise était un cadre

de leur famille.

Nous lisons dans une lettre de Louis-Edouard  adressée à Elise, en post-scriptum, la chargeant d'une commission :

  "Je te prie de passer chez le doreur qui reste au coin de la rue Orbe

en descendant le long du Château-vieux comme pour aller à la place d'Armes ( Ah! c'est celui qui avait fait les cadres de nos tableaux)"        (16 novembre 1828)

A cette date, Louis-Edouard, jeune prêtre est professeur au Petit Séminaire de Larressore.

Et c'est le professeur que le peintre a campé. La plume à la main, le regard

intelligent, à l'arrière les rayons d'une bibliothèque, le jeune abbé poursuit sa réflexion.

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
3 février 2007 6 03 /02 /février /2007 15:29

Sous ce titre,

Nous allons proposer à tous nos visiteurs, en plusieurs séquences

photographiques, un itinéraire dans l'iconographie du Père

Louis-Edouard Cestac

   

         

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 10:49

Après les nécessaires enquêtes en vue de sa béatification, la cause du Père    Louis-Edouard CESTAC, fut introduite à Rome le 8 avril 1908.

Il était alors déclaré Vénérable.

Plus récemment  des travaux d'approfondissement et de recherches historiques ont permis d'aboutir au décret de reconnaissances de

" l'héroïcité des vertus" du Père Cestac ( 13 novembre 1976).

Pour le reconnaître "Bienheureux", l'Eglise a besoin de s'appuyer sur la confiance du Peuple de Dieu en l'intercession du Père Cestac.

Aussi la Congrégation des Servantes de Marie vient-elle de faire 

éditer une prière de Mgr Molères, Evêque de Bayonne pour

" demander la grâce de la béatification du Père Louis- Edouard Cestac"

 

 

L'image reproduit un vitrail, du Père Cestac, oeuvre du Maître verrier

Charles Carrère (2001)

Si vous souhaitez vous joindre à nous, Servantes de Marie, Bernardines

et amis dans cette démarche de prière, nous nous ferons une joie

de vous expédier  des images (en français, basque, espagnol ou anglais)

                 Voici notre adresse:

- e mail   : laurence.iribarren@wanadoo.fr

- postale: Notre Dame du Refuge (service des images)

                   26, Promenade de la Barre

                   64600  ANGLET

N.B. Ne manquez pas de préciser votre adresse et la langue souhaitée,

         ainsi que le nombre d'images.

  
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 15:46

        

( L'enfant ) est comme une plante précieuse qui doit un jour porter de grands fruits, mais qu'il faut développer

              par une culture sage,    intelligente et suivie.      ( 10 février 1867)

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 11:35

   Aux Soeurs Institutrices

Dans vos classes, chacune de ces chères petites, assises sur vos bancs, renferme tout un avenir et quelquefois un grand avenir.

 (10 février 1867)

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 09:52

 

    

 

                               Vous avez dans le ciel une Mère qui vous aime;

              

                       Y pensez-vous?                              L' aimez- vous?

                                                                                                          ( Père  Cestac)

 
Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Edouard Cestac
commenter cet article