Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 14:13
 
Après Sr. Dominique venant d’Argentine, nous avons accueilli Gisèle - Marie, Marie Astrid, Maïté, Mayie et Isabelle venant de Côte d’Ivoire pour un congé.

 
Nous avons interrogé Sr Isabelle, après son premier séjour en Côte d’Ivoire.
* Après deux années en Côte d’Ivoire, que veux-tu nous partager de l’Eglise ivoirienne que tu as découverte ?
         « l’ Eglise de Côte d’Ivoire a 100 ans d’évangélisation… à peine ! La Paroisse d’Adzopé où je réside a été fondée il y a 50 ans…C’est une Eglise toute jeune où parents et enfants sont catéchumènes … parfois en même temps.
L’expression  religieuse est très naturelle ; lors des célébrations tout l’être, corps, esprit et cœur, participe à la louange et la musique y a une grande place .
A Adzopé, 2 nouveaux lieux de culte sont en construction…. »
* Pendant ce congé, tu as pris la route de Javier avec des jeunes du Diocèse de Bayonne. Parle-nous de cette expérience.
       «  J’ai eu la chance de faire route vers Javier du 11 au 16 août avec de jeunes professionnels de 20 à 35 ans.
Trois raisons m’ont motivée pour répondre à la proposition de la Pastorale des jeunes du Diocèse :
                 - François – Xavier m’a toujours questionnée… ce saint de chez nous que je ne connaissais pas vraiment ;
                 - vivre une expérience de foi avec des jeunes  de mon diocèse d’origine ; nouer des relations ; faire connaître la vie religieuse ;
                 - marcher dans les Pyrénées et sur les chemins de Navarre : un vrai bol de bonheur en perspective… »

 
Et que retiens-tu de ces journées ?
                 « - La marche, école d’humilité :
                            chacun avance à son rythme… les « rapides » comme les  «  lents » doivent se respecter, s’entr’aider…
                     - François – Xavier, nature très riche, que des rencontres et la passion pour le Christ bousculent et font changer de projets.
                     - François – Xavier, un appel à dépasser les frontières, un stimulant pour moi, aujourd’hui…
 
    Et pour conclure,
 
            * comment « être passeur de communion » dans un contexte de guerre ?
            * dans une culture différente, comment rester ouverte, trouver des passerelles afin d’avancer ensemble ?
 
 

  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires