Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 10:04

Ce jour-là les confirmands de

St Jean de Luz, une bonne centaine

sont venus à Notre-Dame, vivre leur

journée de préparation au Sacrement.

Nous allons leur laisser la parole.

    «  Je  m'attendais à une journée de retraite

et en fait on a connu :

     - le Père Cestac et Elise sa sœur ;

      - les religieuses, les sœurs Indiennes,

      - les Bernardines... »

Un D.V.D, la visite des lieux ont permis

le matin, à Notre-Dame de découvrir

le Père Cestac et son message pour aujourd'hui.

       «  Qu'est-ce qu'on peut faire nous ?...

         - Ecoute le monde, il a besoin de toi,

           prête-lui tes bras... »

 
   

    

L'après-midi, la visite de Saint- Bernard

a apporté aussi sa part de découvertes :

          - la tombe d'Elise et le cimetière

où  «  l'égalité des tombes » frappe.

          - la chapelle de paille et son

            recueillement

          - le dialogue avec les Bernardines.

         «  Elles sont heureuses alors qu'elles

             vivent toujours là, sans sortir. »


 
   
   

   

Le témoignage de nos deux sœurs

Indiennes a retenu leur attention

     «  en Inde, elles s'occupent des plus

         pauvres, ceux qui ne vont pas à

         l'école... »

      «  Elles ont chanté une prière, toute

         la salle était en silence. On n'osait

         plus parler tellement c'était beau. »


 

Trois mots de l'un d'eux en résumé de

la journée :

       «  Bonheur - prière -  paix . »    

 

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Accueil groupe
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 10:35

Ce samedi 23 mai 2009, le départ est fixé

à 7h30 devant la Chapelle de N.D.du Refuge.

Notre voyage est organisé en trois étapes :

 

1ére étape : le zoo d'Asson :

C'est une visite intéressante qui nous permet de

découvrir des animaux exotiques divers, tous

plus pittoresques les uns que les autres :

agoutis, samairis, ibis, perroquets, paons, cerfs,

panthères...etc...Le temps clément rend agréable

le parcours...

 
   


 

La 2ème étape est prévue au Sanctuaire de Notre

Dame de Bétharram : nous participons à une

Eucharistie recueillie, célébrée à l'Oratoire

aménagé près de la chambre mortuaire de

Saint Michel Garicoïts.

 

Enfin, la 3ème étape nous réserve une très grande

surprise : la visite à Lourdes, de la « Communauté

Cenacolo » : c'est une association chrétienne née

à travers l'intuition d'une femme consacrée,

Sœur Elvira, italienne. En juillet 1983, elle fonde

la « Comunita Cenacolo » comme une réponse à la

tendresse de Dieu le Père, au cri de désespoir de

 beaucoup de jeunes fatigués, déçus, désespérés,

drogués et non drogués à la recherche de la joie

et du vrai sens de la vie.

 

Nous écoutons avec attention le témoignage d'un

jeune qui nous parle de son expérience de la

reconstruction de la vie basée sur trois piliers :

la prière, l'amitié, le travail, vie confiée à la

providence.

Nous avons pu admirer, en effet, l'œuvre de la

Providence et du travail des jeunes à travers

bâtiments, la belle propriété agricole...

Avec Sr Elvira, nous reconnaissons que :

«  Dieu opère au-delà de la faiblesse »

 

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Sorties communautaire
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:33

Le 11 mai dernier nous avions la joie,

d'accueillir deux de nos Sœurs Indiennes :

Beena et Bincy.

Elles resteront parmi nous, trois mois.

 
   

Elles ont d'abord découvert à Notre-Dame

du Refuge et à Saint-Bernard les

divers lieux qui rappellent la vie

du Père Cestac.

Puis elles sont parties sur ses traces

à Bayonne :

      - Rue d'Espagne, l'ancienne « rue

Mayou » où  Edouard est né en 1801.

      - L' Eglise St Etienne où se trouve

la statue de la Vierge de l' antique

monastère de St Bernard (Boucau).

Porté devant cette image, par sa mère,

Edouard y fut guéri miraculeusement,

à l'âge de 3 ans.

 

      - Les remparts d'où le jeune Edouard

tomba dans le fossé, d'une hauteur de,

10 à 12 mètres.

      - La Cathédrale où l'Abbé Cestac

fut nommé vicaire e  1831.

Elles y ont retrouvé la chaire où

pendant près de 20 ans, l'Abbé

 exhorta le peuple chrétien.


 

      - Le « Grand Paradis » où l'Abbé

accueillit les fillettes de la rue à

partir de 1837.

 

Avec émotion elles ont gagné par la trappe

le grenier où vécurent les premières

filles fuyant la prostitution.

Au long des journées elles participent

activement à notre vie quotidienne.

Elles poursuivent aussi l'apprentissage

du français par des cours et des

conversations.

Leur présence est appréciée de toutes

avec leur joie et leur enthousiasme.

 

Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 15:15

 

Le samedi 9 mai, les Equipes du Rosaire,

de la Côte Basque ont vécu leur

rassemblement annuel à N.D.du Refuge.

L' enseignement de leur aumônier,

Père Hayet, s'est recentré sur l'essentiel :

le Christ et Sa Parole.

Retenons, dans un sourire, cette consigne :

  « Notre G.P.S. , c'est l'Evangile,

     il nous donne la bonne route. »

 
   

         

La rencontre matinale s'est prolongée

par un autre partage, au self.

 

                         

Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 11:03

Nous nous préparons à célébrer le 8 juin

prochain le 170 ème anniversaire de

l'arrivée des 14 premières jeunes femmes

à Notre-Dame du Refuge.

Cet événement nous donne l'occasion de

revenir au temps de l'achat par le

Père Louis Edouard Cestac du « domaine

Chateauneuf ».

Partant d'une vue aérienne de N. Dame du

Refuge, aujourd'hui, nous nous familiarisons

tout d'abord avec le plan cadastral de 1838.

 

                   

Puis grâce à un document manuscrit de

l'époque, donnant la description du

domaine à vendre, nous pouvons

reconstituer la propriété : la maison

avec sa tourelle, les dépendances et

les terres.

 
 

La propriété « Chateauneuf » apparaît

en «  jaune- fluo » sur le plan ci - dessus.

Nos sœurs de la Maison de Retraite,

puis celles de la Communauté ont été

heureuses de découvrir à travers

ces documents des éléments nouveaux.

 

 

 

 

Une seconde partie de ce « chemin

de mémoire » nous présentera les

modalités de l'acquisition, par le

P.Cestac, le 24 novembre 1838, du

«  domaine Chateauneuf » qui devient

Notre-Dame du Refuge.

 

 

 

Repost 0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 16:36

Le dimanche 3 mai, nous avons accueilli

pour la messe dominicale  « l'Hospitalité

Basco-Béarnaise » accompagnant des

personnes handicapées ou malades.

Comme le rappelle son macaron, l'Hospitalité

a pour première mission l'accompagnement

des malades lors des pèlerinages diocésains

à Lourdes.

Mais l'Hospitalité organise aussi d'autres

rencontres.

 
   

                  

Ensemble, nous avons vécu intensément,

cette Eucharistie, entraînés par Nicole

et portés par le jeu de Sr Emmanuelle.

 
   

                    

La rencontre s'est prolongée au self du

Collège Stella Maris dans un climat fraternel.

 

                  

Merci à l'Hospitalité Basco-Béarnaise

d'avoir choisi notre Maison !...

Merci encore pour tout ce qu'elle offre

à nos Sœurs aînées ou malades, lors

des pèlerinages !...

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Accueil groupe
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 14:22
Ce dimanche 3 mai 2009 à Stella Maris:
L' Association
des Parents d' Elèves
de l'Institution  à organisé un

vide - grenier au sein du collège.
35 exposants ont
participé à cette
manifestation et de nombreux visiteurs

ont pû venir chiner tout au long de
la journée et acheter

ainsi de nombreux objets divers et variés.

 
   
   

Au vu de cette première réussite, L' A.P.E.L. envisage
l'an prochain de faire un nouveau vide - grenier.
Merci à tous ceux qui ont pu participer.

Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 09:34

Lundi 27 avril les communautés du grand Sud-Ouest

se sont retrouvées pour une après-midi de réflexion et

de partage avec Sr Jacqueline.


 


*      Les sœurs se sont redit l'itinéraire de leur Fondateur.

Elles ont revu le contexte des années 1830 à Bayonne,

époque où l' Abbé Cestac sous l'action de l'Esprit de

Dieu prend conscience de façon aigüe des besoins

des fillettes errant dans les rues  et des jeunes filles

blessées dans leur dignité par la prostitution.

Guidé par une intuition spirituelle, il répond à ces

besoins par des formes nouvelles d'accueil :

     - une maison pour les premières,

     - un domaine rural pour les secondes

 Cette initiative risquée provoque réactions négatives

 et critiques désobligeantes. Mais l'Abbé Cestac poursuit

 sa route, appuyé sur une confiance indéfectible en la

Vierge Marie.

*      Ce don de l'Esprit ou charisme reçu par le Père

Cestac se transmet aux collaboratrices qui deviendront

les premières Servantes de Marie. Elles adoptent la

même manière d'être et d'agir que leur Fondateur.


 

*      Avec intérêt les Sœurs ont revu comment l'Esprit

accompagne le don reçu par la Congrégation au long de ses

165 ans d'existence. Elles ont fait  mémoire des heures

importantes de son histoire :

                          - événements heureux ou éprouvants.

 

 

              Les Sœurs ont repris le chemin de leur paroisse

              avec le désir d'autres partages entre elles et

              avec des laïcs proches.

 

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Activités communauté
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 14:03

 

Les élèves de Stella Maris ont célébré la fête

de Pâques dans nos chapelles.

    - Ecole

La Chapelle de Notre-Dame a été envahie par

les diverses et nombreuses classes du Primaire.

Ensemble les élèves ont refait le geste des habitants

de Jérusalem acclamant Jésus :

     «  Hosanna ! Béni soit le roi d'Israël ! »

Rien ne manquait : ni les branches que l'on agitait

joyeusement, ni le tableau de Jésus monté sur l'ânon,

ni les acclamations...

La décoration était l'œuvre des enfants : fleurs, maisons,

œufs ou croix multicolores pendaient aux branches

groupées au pied de la croix du sanctuaire.


 
   

            

   - Collège

A la Chapelle des Bernardines, les élèves du Collège

ont prolongé et célébré l'expérience du «  médiateur »

Dans leurs classes, quelques volontaires sont

formés pour être médiateurs et faciliter la vie quotidienne.

Ce vécu aide à mieux comprendre, «  Jésus médiateur

entre les hommes et Dieu ». Jésus qui nous fait vivre

le PASSAGE ,

       de l'égoïsme au don

       de la violence au pardon !

 


    

Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Accueil groupe
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 09:20

Elise connaît la joie intérieure, fruit

de l’Esprit-Saint.

A vingt ans, elle écrit à son frère :

    «  Oh ! que je suis heureuse… Je puis donc

me dire :  «  tu es l’amie de Dieu »… cette joie

réservée aux vrais enfants de Dieu. »

                                ( sept. 1832)

Plus tard, au début de sa vie religieuse,

elle s’écrie :

      « Que Dieu s’est montré riche en

miséricorde  de m’avoir donné cette

vocation qui fait aujourd’hui mon

bonheur et ma consolation. »

                               ( 24 août 1845)

 Joie des Béatitudes :

   « Vous ne sauriez croire le bonheur que

nous goûtons dans la pauvreté et même dans la

privation des choses nécessaires. »

                                 ( 18 sept. 1847)

Joie de la confiance en Marie :

    «  Que je serais heureuse si je me laissais

guider par cette bonne Mère… En Elle seule

mon repos, mon espérance. »

                                  ( 17,19 mai 1847)

N’est-ce pas l’écho de la parole du P. Cestac :

     «  Une simple élévation d’esprit et de cœur

         vers notre bonne Mère, met le sourire,

         sur mes lèvres et une grande joie dans

         mon cœur. » 

 

Quelle union entre ces deux cœurs du frère et de

la sœur, qu’Elise traduit ainsi :

     «  Mon âme est tellement unie à la  vôtre que

        vous communiquer mes sentiments, c’est …

       comme s’ils passaient dans un autre moi-même…

       Ce qui fait ma consolation, c’est que cette

       union est en Dieu. »   ( 13 mars 1844 )


                                L’union des âmes en Dieu pour se rapprocher

ensemble de Lui : n’est-ce pas le modèle de toute

relation humaine, dans l’amitié, le mariage, la

famille, la communauté…

Comme dans la rencontre de Marie et de sa cousine

Elisabeth, il y flotte un parfum de   «  Magnificat »


Repost 0
Published by Iribarren Laurence - dans Elise Cestac
commenter cet article